4 astuces pour bien préparer ses travaux

 

Vous prévoyez de petits travaux chez vous ou vous vous lancez dans un véritable chantier ? Les travaux, on sait quand ça commence, mais pas toujours quand ça s’arrête. Pour limiter les imprévus et mettre toutes les chances de votre côté pour que les travaux se déroulent dans de bonnes conditions, voici nos conseils : un brin d’anticipation, du matériel au top de la sécurité, une organisation bien cadrée… Autant d’astuces pour gagner en temps et en efficacité !

 

Etape 1 : Un équipement adapté

 

 

Avant de vous lancer dans les travaux, dressez la liste de tout l’équipement personnel nécessaire. Il s’agit principalement de protections. 

  • Un casque de protection : utile pour protéger votre tête des chutes d’objets à l’intérieur mais aussi des branchages à l’extérieur. 
  • Des lunettes de protection : bien pratiques pour protéger vos yeux des projections de bois ou de métal lors des découpes mais aussi de la peinture ou autres poussières. 
  • Un casque antibruit : il atténue les bruits puissants et désagréables quand vous utilisez des outils (broyeuse, perceuse, etc…). A minima, des bouchons d’oreille peuvent rendre vos travaux plus confortables. 
  • Des vêtements adaptés : des gants pour éviter les coupures et un pantalon long et renforcé aux genoux selon la nature des travaux peuvent être utiles. Il existe également des genouillères idéales pour les travaux de carrelage par exemple. Pensez aussi aux combinaisons pour les travaux de peinture ou de maçonnerie.  
  • Une ceinture multifonctions : avec ses nombreuses poches, vous avez tout sous la main et vous évitez les déplacements coûteux en temps et en énergie. 

 

Etape 2 : Un matériel de pro

 

 

Place au matériel ! Là aussi, une liste sera précieuse. Elle sera bien sûr très différente selon le type de travaux que vous réalisez. Projetez-vous sur le chantier pour savoir ce dont vous aurez besoin.

  • Les outils indispensables : marteau, scie, perceuse, trépan, outil multifonctions, scie-cloche ou pinceau par exemple…
  • Les consommables : vis, clou, foret, feuille abrasive, plaque de plâtre, peinture, crayon, scotch, huile, colle, papier journal, ficelle ou enduit…
  • L’équipement : bâche, seau, bac et mètre classique ou laser par exemple…

Le + L’appart’ by Leroy Merlin : Nous vous proposons du prêt d’outils gratuit via notre page Facebook.

 

Etape 3 : Des protections pour son chez soi

 

 

Si vos travaux ne touchent pas l’ensemble de la maison, il va falloir protéger la zone « hors travaux ». Et oui, pendant les travaux, la vie continue ! 

  • Pour la peinture de l’encadrement de la porte ou des plinthes par exemple, on protège les murs limitrophes en posant du ruban de masquage afin de bien délimiter la surface peinte. Une fois les couches passées, il suffit de retirer le scotch et le résultat est parfait !
  • Si vos travaux sont plus importants et que des éclaboussures de ciment ou de colle risquent de salir vos murs, vous pouvez placer une bâche ou des films plastique sur toute la surface du mur ou même au sol. Et même les scotcher si besoin.
  • Les chutes d’outils ou de matériaux lourds ou coupants peuvent endommager votre sol et notamment votre parquet. On peut placer sur toute la surface du sol une épaisseur de carton. Collez-les entre eux afin qu’ils ne bougent pas, puis ajoutez et collez des films plastiques imperméables pour protéger le carton de l’eau ou des produits collants et visqueux. Il est aussi possible de mettre sur le sol des plaques de contreplaqués. Sachez enfin qu’il existe des protections de sol temporaires spécifiques (protection de sol dur, de parquet, de sol souple, de moquette, de marbre…) à acheter en rouleau.

 

Etape 4 : Une organisation en béton

 

 

Vous êtes prêt(s). Vous stocks sont vérifiés. Vos outils rassemblés. Voici maintenant tous les petits plus qui vont mettre de l’huile dans les rouages de ce chantier !

  • Pensez au ravitaillement : pour manger le midi ou pour les petits creux en fin de matinée ou dans l’après-midi, travailler l’estomac plein est bien plus efficace. Pique-nique ou repas préparé la veille, le tout est d’anticiper pour ne pas se trouver démuni pendant les travaux. Pensez aussi aux bouteilles d’eau !
  • A deux, c’est mieux : si vous êtes deux ou plus pour vos travaux, essayez de vous organiser en fonction des compétences de chacun. Il y a des travaux qui nécessitent un peu de technique ou d’expérience ou d’autres plus faciles comme la peinture par exemple. Certains travaux iront plus vite à plusieurs alors que d’autres seront réalisables de manière autonome. Prévoyez aussi du temps pour expliquer et coordonner les travaux : un chef de chantier, c’est indispensable.
  • Prévoyez large : il y a toujours des imprévus sur un chantier et il faudra bien faire avec. Comptez-les dans votre équation, surtout en prévoyant des pauses entre chaque étape comme la pose du placo et l’arrivée du peintre. Une bonne manière de ne pas décaler le planning de chacun en cas de dépassement.